Les Tarahumara : hommes les plus rapides du monde.

Février 2015

 

Dans les montagnes du nord du Mexique, dans l'état de Chihuahua, vivent les hommes les plus rapides de la terre.

Repoussés dans ces régions hostiles de hauts plateaux et de canyons qui s'étagent entre 500 et 1800 mètres d'altitude, dans ce qu'on appelle en anglais les "copper canyons" ou "les ravins du cuivre", les Tarahumara s'y sont réfugiés à l'arrivée des espagnols au XVI ème siècle. Depuis, ils vivent là, cachés dans les falaises, à l'abri des chaleurs torrides dans des grottes où dans des petites maisons en pierre dans une région très sauvage. Dans ces canyons rôdent des jaguars, des serpents mortels, des scorpions et à l'entrée des canyons, des hors-la-loi ou les trafiquants de drogues...

Les enfants Tarahumara sont capables très jeunes de courir longtemps et s'y entraînent avec un jeu qui s'appelle "rarajipari". Ce jeu se joue entre deux équipes, chaque équipe possède une petite balle en bois de la taille d'une balle de tennis. Cette balle doit être guidée avec les pieds, le plus rapidement possible sur les étroits sentiers des canyons sur une distance de quelques kilomètres. La distance augmente au fur et à mesure que l’âge des joueurs augmente.

 

Jeune Tarahumara avec ses sandalettes.
Photo: David DucoinJeune Tarahumara avec ses sandalettes.

Photo: David Ducoin

 

Pour les adultes, la course peut atteindre jusqu'à 24 ou 48 heures d'affilée! Ce jeu, joué aussi bien par les hommes que par les femmes, est un jeu d'équipe qui resserre les liens d'amitié et de solidarité entre les Tarahumara, tout comme il permet de garder une forme physique efficace en cas de danger. Il encourage la force, la patience, la coopération, l'entraide et l'endurance.

Toutes ces qualités sont d'une grande utilité pour vivre dans un milieu aussi dangereux et difficile et il n'est pas rare de voir des personnes très âgées galoper ainsi le long des pistes montagneuses bordées de ravins. En guise de chaussures, les Tarahumara ne possèdent que des sandalettes de cuir formées d'une semelle de cuir et d'une lanière, lacée de la cheville jusqu'au mollet! Ce ne sont pas des chaussures de marque!

À leur nourriture composée essentiellement de maïs, de haricots, de poivrons et des produits de leur élevage, les Tarahumara ajoutent parfois une boisson énergétique appelée "Iskiate", qui leur donne une force et une endurance exceptionnelle pour leurs courses en montagne. À base d'une petite graine miraculeuse, la graine de chia, à laquelle on ajoute du sirop d'agave, du citron et de l'eau, cette boisson peu appétissante qui ressemble à une bouillie verdâtre, est néanmoins une source exceptionnelle de bienfaits. Riche en Omega 3, en vitamines, en calcium, en protéines, en minéraux, en fibres et antioxydants, la graine de chia aiguise l'attention, rend endurant à l'effort et à un pouvoir rassasiant. Sèches, ces graines absorbent plus de 7 fois leur poids en eau!

Confrontés aux plus grands marathoniens olympiques et aux plus grands coureurs d'endurance du monde, les Tarahumara sont imbattables. Pas étonnant lorsque l'on apprend que le nom de Tarahumara provient d'une déformation du mot " raramuri" qui signifie "les pieds qui courent" en aztèque.

"Born to run", Christopher Mc Dougall, 2009, Profile books ltd