Une mola du Panama

 

Une mola est une blouse de coton portée par les indiennes kuna qui vivent sur la côte atlantique au Panama et en Colombie. Le mot désigne aussi le rectangle à motifs colorés qui est cousu sur la blouse.

 

© Jaime E. Fields, Galeria Panamá

 

Une indienne kuna met entre 1 et 6 mois à confectionner ce tableau. Elle doit d'abord imaginer le dessin, qui était traditionnellement une composition de motifs géométriques symbolisant toujours quelque-chose. Elle peut choisir des avions et des hélicoptères américains, comme sur cette mola moderne.

La technique de fabrication consiste à découper des pièces de toile de couleurs différentes et à les coudre les unes sur les autres de manière à faire apparaître à chaque nouvelle couche une nouvelle couleur dans le tableau. On peut faire une mola à deux, à trois, ou à quatre couches... Les contours des motifs sont cousus à la main à tout petits points.

 

 

Normalement, chaque tableau a un frère jumeau, car sur une vraie blouse kuna c'est le devant et le dos qui sont brodés. Mais les deux tableaux jumeaux ne peuvent jamais être vraiment identiques, puisqu'ils sont faits à la main.

Autrefois, avant l'arrivée des missionnaires chrétiens qui ont forcé les Indiens à s'habiller alors qu'ils vivaient nus, ces motifs étaient peints sur la peau. Les peintures corporelles étaient leur manière de se faire beau, tout comme les tatouages pour les Maori.

De nos jours, les molas sont très appréciées dans le monde entier et les femmes en fabriquent pour les vendre. Elles inventent toujours de nouveaux motifs en s'inspirant à la fois des histoires traditionnelles et du monde moderne.

 

Cette page a été réalisée grâce à l'aimable collaboration de Jaime E. Fields, de la Galeria Panamà, 36 rue de Poitou, 75003 Paris.