L'ancêtre du K-way

 

Il y a bien longtemps que les Inuit ont inventé le K-way. Ils avaient besoin, pour aller à la pêche et à la chasse, d'un vêtement à capuche imperméable, solide, et blanc pour ne pas être repérés par le gibier au milieu des vastes étendues glacées du Grand Nord. Le matériau idéal : l'intestin de morse !

 

© Sophie Ganeau

 

Pour confectionner un tel anorak, il faut d'abord fendre dans toute sa longueur le tuyau de plusieurs mètres que forme l'intestin afin d'en faire une bande de quelques centimètres de large. Puis coudre entre elles les bandelettes au très petit point pour que l'eau ne passe pas au travers des coutures. La capuche doit être bien serrée autour du visage et les manches étroites pour ne pas laisser pénétrer le vent. Ainsi emmitouflé, le chasseur peut rester posté des heures dans le blizzard sur la banquise en attendant qu'un phoque daigne montrer le bout de son nez.

De nos jours, ces anoraks sont devenus des objets de collection, et les Inuit ont adopté les textiles modernes achetés au supermarché, sûrement moins élégants, mais qui résistent mieux au lavage en machine.