C'est du bidon !

 

Les masques jouent un rôle important dans de très nombreuses sociétés à travers le monde notamment lors de fêtes traditionnelles et de rituels d'initiations. Les initiations servent le plus souvent à préparer les adolescents a rentrer dans l'âge adulte.

Initié au culte Yoruba du Bénin, Romuald Hazumé, est un artiste contemporain qui fabrique des masques particulièrement originaux à partir de bidon d'essence. Il recycle des bidons en plastique, rajoute a sa guise des graines, des plumes, du métal, des morceaux de céramique, de la peinture acrylique et fabrique de magnifiques masques.

 

Le Vaudou, 1992Le Vaudou, 1992

Bidon en plastique, graines, plumes, poterie, métal et acrylique

Romuald Hazoumé est né en 1962  au Bénin en Afrique. Dessin, sculpture et peinture sont sa passion. La ville où est né Romuald, Porto Novo est une ville ou transite en contre bande une très grande partie du pétrole consommé au Bénin. Les bidons d'essence sont partout.

Dans les années 1980, Romuald a l'idée de recycler les bidons en masques africains traditionnels. A gauche et à droite de l'anse:  ce sont les yeux. En bas, le trou du verseur du bidon: c'est la bouche et il n'y a plus qu'à rajouter les cheveux, de la couleur ou tout autre détail.

 

Ibedji, 1992Ibedji, 1992

Bidon en plastique, raphia, cauris, métal et acrylique

Romuald se définit comme un "aré", un artiste itinérant dans la culture Yoruba et il en est fier. Son oeuvre est celle d'un artiste engagé. Ses masques bidons ont été exposés dans toutes les plus grandes villes du monde. Ils perpétuent les traditions propre a sa culture tout en les faisant évoluer avec modernité et tout en dénonçant la société de consommation et de gaspillage. Ses critiques visent aussi bien l'Occident que les sociétés du continent Africain. Ses masques recyclés ne sont pas si bidons que cela: ils sont plein d'humour et à double sens...