Quand des Indiens isolés surgissent de la forêt

Août 2014

 

Des groupes très vulnérables d’Indiens isolés ont émergé de la forêt près de la frontière entre le Brésil et le Pérou, en Amazonie brésilienne, et sont entrés en contact avec des Indiens sédentarisés.

7 Indiens originaires d’Amazonie péruvienne sont ainsi entrés en contact, de manière pacifique, avec une communauté indigène asháninka installée près du rio Envira, dans l’Etat d’Acre, au Brésil. Ils ont peut-être contracté la grippe.

Ils ont déclaré qu’ils fuyaient de violentes attaques au Pérou. En effet, ils ont certainement traversé la frontière péruvienne dans le but d’échapper à l’avancée des bûcherons clandestins qui envahissent leur territoire.

 

Famille d'Indiens isolésFamille d'Indiens isolés

© Gleison Miranda/FUNAI/Survival

Ces Indiens sont très vulnérables car leur corps n’est pas du tout immunisé contre des maladies venues de l’extérieur auxquelles nous sommes habitués, comme la grippe, qui a déjà anéanti des tribus entières par le passé. Contrairement à leurs voisins d’Amazonie brésilienne, ils peuvent difficilement communiquer avec les autorités chargées de les protéger. Les autorités brésiliennes ont averti que ces Indiens isolés étaient exposés à la mort.

La FUNAI, le département des Affaires indigènes du Brésil, a annoncé que le groupe d’Indiens isolés était maintenant retourné dans sa forêt. Le risque est qu’ils retournent dans leurs villages en emportant la grippe avec eux.

Au Pérou, les Indiens isolés sont confrontés au risque de maladies mortelles et de rencontres violentes car le gouvernement a cédé leurs terres pour l’exploration du pétrole et du gaz.

Lis ici pourquoi il faut protéger les Indiens isolés.