Jarawa, Nukak, Bushmen

Juin 2006

 

Iles Andaman (Inde)

Des médecins des îles Andaman ont confirmé que des enfants de la tribu des Jarawa avaient attrapé la rougeole. Le mois dernier, plusieurs d'entre eux ont été admis à l'hôpital de Port Blair, la capitale.

La rougeole peut être mortelle pour ces enfants, car chez les Jarawa c'est une maladie pour laquelle ils n'ont pas de défenses naturelles comme nous. Elle a été apportée chez eux par des étrangers. C'est ce qu'on appelle une maladie du contact. De nombreux peuples indigènes sont décimés par les maladies du contact, comme les Nukak de Colombie (voir la nouvelle suivante).

 

Colombie (Amérique latine)

Les Nukak sont un peuple isolé de chasseurs-cueilleurs qui vit dans une région située entre les bassins du Guaviare et de l'Inirida, aux confins du bassin amazonien. L'isolement de leur territoire en fait une région idéale pour les planteurs et les trafiquants de coca. Ces Indiens sont de plus en plus victimes de la guerre qui règne dans le pays et sont obligés de fuir, pris pour cibles par des groupes armés qui s'affrontent alors que les Nukak n'ont rien à voir avec ce conflit.

Depuis leur premier contact avec des non-Indiens en 1988, plus de la moitié d'entre eux ont disparu, emportés par la grippe et la malaria transmises par des étrangers.
"Nous sommes très peu maintenant, seuls quelques-uns d'entre nous ont survécu. Les étrangers eux, sont nombreux et ont de grandes maisons. Ils ne se soucient pas que les Nukak disparaissent", a récemment déclaré Chorebe, un Indien nukak.

 

Botswana (Afrique)

Les Bushmen gana et gwi ont intenté un procès au gouvernement du Botswana pour obtenir le droit de retourner vivre sur leur territoire ancestral, dans le Kalahari.

Survival espère que le jugement du tribunal qui sera rendu en septembre ou en octobre prochain leur sera favorable...