Bushmen, Indiens du Rio Pardo, peuples de Sibérie

Décembre 2005

 

Botswana (Afrique)

Les Bushmen du Kalahari ont encore été victimes de violences. Rappel des faits :

Décembre 2005 : Qoroxloo, une femme bushman, a été retrouvée morte de faim et de soif dans la Réserve naturelle du Kalahari central au Botswana. Ceux qui avaient essayé d'apporter à manger aux Bushmen qui sont sous-alimentés dans la réserve ont été violemment repoussés par la police.

28 novembre : à l'occasion du prix Nobel alternatif 2005 qui leur a été décerné, deux Bushmen du Kalahari sont venus en Grande-Bretagne. Ils iront recevoir le prix le 9 décembre en Suède.

Début octobre : un groupe de Bushmen, dont des enfants, a été la cible de policiers et de soldats qui les ont expulsés de leurs maisons avant d'y mettre le feu.

16 septembre : le procès est momentanément arrêté, en attendant que les Bushmen aient récolté l'argent nécessaire pour continuer à se défendre au tribunal.

6 septembre : des gardes armés pénètrent dans la réserve pour forcer les Bushmen à quitter leurs habitations. Les journalistes n'ont pas le droit d'y aller et les communications avec l'extérieur sont coupées. Pendant ce temps, des centaines de Bushmen, expulsés depuis 2002 vers des camps où ils sont parqués, attendent de pouvoir rentrer chez eux.

24 août : le gouvernement du Botswana place des gardes tout autour de la réserve pour empêcher les Bushmen qui avaient été expulsés de retourner chez eux.

23 juin : trois Bushmen qui chassaient sur la réserve sont violemment torturés par les gardes. La chasse est leur moyen traditionnel de se nourrir. Les priver de ce droit sur leur propre territoire est une violation des droits des peuples indigènes.

20 Juin : Survival essaie de convaincre une troisième top model, Lily Cole, de renoncer à poser sur des publicités pour les diamants de la compagnie De Beers qui exploite les mines du Botswana. Les mannequins Iman et Erin O'Connor avaient déjà renoncé à travailler pour De Beers.

 

Brésil (Amérique latine)

La Funai mène une course contre la montre. Deux équipes tentent d'établir le contact avec des Indiens dans la région du Rio Pardo. Cette semaine, la télévision brésilienne a diffusé les premières images de ces Indiens. On y voit un homme accompagné de deux femmes abattre un arbre pour recueillir du miel, puis disparaître soudain dans la forêt. On ne sait rien d'eux. On ne connaît ni leur langue ni leur origine.

Le mois dernier, la Funai a également découvert des campements temporaires abandonnés où se trouvaient encore de la nourriture et des biens, signe que les Indiens ont dû quitter les lieux précipitamment. La Funai soupçonne les colons et les coupeurs de bois de vouloir chasser les Indiens pour occuper leur terre.

 

Russie

Les Nivkh, Evenk et Uilta, peuples de Sibérie (Nord de l'Asie), ont manifesté contre la construction de pipelines à travers leur terre en bloquant les routes avec leurs troupeaux de rennes pendants trois jours. Ils reprochent aux compagnies de gaz et de pétrole de ne pas réfléchir aux conséquences de ce projet sur l'environnement. Ces peuples nomades vivent de l'élevage dans la taïga. La protection de la nature est leur principal souci.