Un Bushman qui vient de retourner dans la réserve fait couler le sable du Kalahari entre ses doigts