Articles

Archives du journal

Athlètes indigènes : élis ta médaille d'or !

Octobre 2012

 

Cet été, les Jeux olympiques de Londres ont été l’occasion d’admirer les qualités physiques des plus grands athlètes du monde. Dans la peau d’un papou te propose de découvrir en photo l’extrême habileté des peuples indigènes – des archers awá d’Amazonie aux plongeurs bajau de Bornéo, en passant par les coureurs de fond tarahumara du Mexique.

Rendez-vous en bas de la page pour voter pour ton préféré !

 

Aux îles Andaman, les safaris humains continuent

Octobre 2012

 

Pendant 60 000 ans, les Jarawa ont vécu isolés dans la forêt tropicale, près des côtes occidentales des îles d’Andaman du Centre et Andaman du Sud, dans l’océan Indien. On pense qu'ils sont les descendants des premiers hommes qui ont quitté l'Afrique, et leurs plus proches parents seraient les Bushmen du désert du Kalahari.

 

Enfant jarawaEnfant jarawa

Ceux qui portent des plantes sur le dos

Septembre 2011

 

 

Qui sont ces voyageurs énigmatiques, portant des croix d’argent et des sacs chargés de plantes et décorés avec des monnaies ? Leur réputation est celle de sages médecins aux pouvoirs magiques, de « gitans des Andes », de sorciers lisant l’avenir. Peuple connu pour ses guérisseurs itinérants, les Kallawaya suscitent la crainte et l’admiration.

Nous sommes faits de sable

Juillet 2011

 

Molathwe Mokalake, un Bushman, à New XadeMolathwe Mokalake, un Bushman, à New Xade

 

A bord du kabang des Moken

Juin 2011

 

Le kabang est un bateau en bois sur lequel les Moken passent traditionnellement 7 à 8 mois de l’année, entre octobre et mai. Le reste du temps, pendant la mousson, ils s’abritent dans des maisons sur pilotis à l’abri des tempêtes.

 

© Cat Vinton/Survival

 

Victoire pour les peuples indigènes : mangez des frites !

Poisson d'avril 2011

 

Tandis que les Français et les Belges se disputent toujours la paternité des frites, le Tribunal administratif des Nations-Unies pour la propriété intellectuelle a décidé, le 1er avril 2011, que les Indiens d’Amérique du Sud doivent recevoir 1 % des revenus de la production mondiale de pommes de terre « en reconnaissance de l'apport précieux du savoir et de la créativité des peuples autochtones dans le système alimentaire mondial ».

Vous ne rêverez plus de safaris !

Mars 2011

 

« Nous avons été dépossédés de notre terre en faveur des investisseurs de safaris de luxe » (témoignage d’un Maasaï).

 

Syndicate content